le journal de la rédaction (évolution du livre, contenu et forme)

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

le journal de la rédaction (évolution du livre, contenu et forme)  

16 décembre sur la suggestion pertinente d'un lecteur, le forum http://communism-decolonial.forumactif.org/ a été rétabli, ce qui permet aux liens dans le livre électronique d'être à nouveau actifs. L'écriture de celui-ci étant suspendue jusqu'à nouveau désordre, l'inconvénient était que nombre de partie s'en retrouvaient vides

sans parler de la perte de certains sujets, pas nécessairement les plus théoriques, comme LITTÉRATURE INDISCUTABLE : bonnes pages et mauvais esprits, il est vrai que j'avais beaucoup avancé dans mes idées depuis l'ouverture de ce forum, créant une rupture avec ce qu'on trouvait dans ce site, et je n'avais pas moi-même la trace de ces évolutions, notamment certaines synthèses, à trouver dans THÉORISATIONS COMMUNISTES, FÉMINISTES, et DÉCOLONIALES : remises en perspectives révolutionnaires. Cheminement et bouclages de synthèse, en remontant pour qui s'intéresse au cheminement de pensée

j'ai rouvert les inscriptions, ce qui permettrait dorénavant à ce lieu de fonctionner comme un véritable forum en lieu de débats, pour autant que cela intéresserait quelque passant.e bien intentionné.e, et dans la mesure où ce site ne le permet pas, ce qui fut un motif de l'ouverture de ce forum. Cette offre est, naturellement, à l'expérience, sans illusion

8 décembre

les liens de l'arborescence sont de nouveau actifs, mais sortis du sommaire général du site (table des matières). L'écriture est arrêtée, le plan ayant perdu sa cohérence en raison des derniers résultats. C'est de douze ans d'erreurs de focalisation que je dois me nettoyer les yeux et la pensée. La critique de l'universalisme prolétarien est achevée sur le plan théorique avec celle de sa pointe avancée, le marxisme déterministe, théoriciste et eurocentriste de la communisation, mais cette critique théorique n'avait qu'un intérêt relatif dans la mesure où le mouvement concret du capital en a rendu caducs les présupposés, et sans aucun effet la propagande militante par le milieu post-ultragauche des "communisateurs". Autrement dit je me serai agité en Don Quichotte contre leurs moulins à vent tournant dans le vide

tout serait à reprendre dans une élaboration positive sur la base de mes dernières considérations

5 décembre arrêt du livre électronique

note préliminaire 5 novembre : l'importation des thèmes du forum a conduit à refaire le plan d'ensemble. De nouveaux problèmes apparaissent, non seulement pour la formulation, mais dans les avancées théoriques sur lesquelles j'avais fondé le plan initial

12 novembre : la poursuite de la rédaction me pose pour certaines parties des problèmes de forme : comment inclure les nombreux matériaux accumulés dans les sujets du forum tout en présentant de façon lisible les analyses et la théorisation que j'en ai tirées ? Cela explique que je n'avance pas plus vite et que le livre ne pourra pas être considéré comme achevé avant... un certain temps

4 décembre

V.0.1. une classe des expulsés par le capital hors du prolétariat ? prolétariat, populations excédentaires, et classe des expulsés : de l'expulsion concrète par le capital à l'expulsion abstraite par une théorie... communiste ?

2 décembre

0.1. 11 thèses sur le communisme, féministe, décolonial et écologiste devra être repris pour tenir compte des remarques faites dans histoire courte, histoire longue, et "révolution sociale", dans 6) le concept d'expulsion inaugure une troisième "classe" au delà du prolétariat et du capital, V.0. 'expulsions', 'dynamique prédatrice' et 'limite systémique' (Saskia Sassen) dans la restructuration globale du capital 'animiste' (Achille Mbembe) et pour en finir avec les théories du prolétariat comme sujet révolutionnaire dans V.1.7. la décomposition/recomposition des classes dans la restructuration du capital

les thèses sont en conséquence rebaptisées "sur le mouvement actuel du capitalisme global et des luttes"

1er décembre
histoire courte, histoire longue, et "révolution sociale", dans III. LA DOUBLE CRISE de l'OCCIDENT et du CAPITAL
27 novembre

V.0. 'expulsions', 'dynamique prédatrice' et 'limite systémique' 5) le concept d'expulsion au cœur de la restructuration du capital : avec le concept d'expulsion, Saskia Sassen fait plus qu'une description sociologique d'un changement dans la gouvernance du capitalisme mondial. Elle met le doigt sur ce qui pourrait être la forme de réponse anticipée à un nouveau soubresaut de la crise économique, tant au niveau mondial que dans le champ du capitalisme occidental (Brexit, Trump, Fillon...)

26 novembre

II.4.5. le mouvement décolonial en France : luttes et limites éléments d'une conversation avec Corinne Cerise... j'appelle luttes décoloniales des luttes qui s'inscrivent dans la crise de l'Occident en ce qu'elle est spécifiquement, dans le capitalisme global, une crise de la suprématie capitaliste occidentale

25 novembre

III.4. la crise du capitalisme et sa restructuration dans la crise de l'Occident nous assistons depuis quelques années à l'accélération d'un processus de restructuration économico-politique spécifique au capitalisme occidental, en tant qu'il essaye de sauver sa suprématie. L'ampleur historique de ce processus fait qu'il n'est pas une simple "restructuration dans la restructuration" au sens précédent (sens que Théorie Communiste voit possible), mais qu'il englobe celle-ci dans l'histoire longue, puisque débutant plusieurs siècles avant l'instauration du capitalisme comme mode de production/reproduction économique

21 novembre

II.3.3. relations aux marxismes et à la lutte des classes  dans un entretien récent Ramón Grosfoguel explique ce qu'est et n'est pas le courant décolonial, son hétérogénéité. Il se situe notamment par rapport à Enrique Dussel et Walter Mignolo... Entretien avec Ramón Grosfoguel par Claude Rougier Réseau d'études décoloniales 2 septembre 2016. Il est ici moins anti-marxiste que dans des textes précédents, et envisage pour la première fois à ma connaissance la possibilité d'un marxisme décolonial

19 novembre

I.2. Méthodologie et dialectique complexe. Théorie & critique : déconstruction reconstruction (critique "interne", avec Gayatri Spivak)

17 novembre

petit chamboulement du plan. Sur suggestion de Corinne Cerise, je fais un chapitre à part entière et non plus une annexe de V.2. l'idéologie, vie quotidienne, structure sociétale et culturelle, etc. En amont de V.3. le capital-Etat comme domination politique, idéologique et policière, signifiant clairement que l'idéologie n'est pas qu'une propagande de l'État, pas seulement un « appareil idéologique d'État » selon la formule d'Althusser, qui correspond au programmatisme ouvrier, le communisme comme prise du pouvoir d'État etc.

présentation de III. LA DOUBLE CRISE de l'OCCIDENT et du CAPITAL double crise => double démarche théorique / l'erreur commune aux marxistes et décoloniaux / le tournant historique se présente aujourd'hui comme politique / la nécessité d'un réveil théorique et d'un marxisme décolonial et féministe

16 novembre

une difficulté liée à ce qui se passe actuellement m'amène à marquer le pas dans la rédaction de mon livre. Voir questions à nouveaux frais, à nouveau fraiches croisant l'idéologie, le national-populisme de droite et de gauche, l'idéologie française. Je renvoie au forum qui est plus facile d'utilisation pour prendre des notes, mises en ligne sans transfert sur un serveur

14 novembre

0.1. 11 thèses sur le communisme, féministe, décolonial et écologiste complété et mis à jour

IX.1. l'idéologie... 5) sur l'idéologie et les apories de la French-Theory, avec Gayatri Spivak : repérer dans une théorie ce qui manque et la produit comme idéologie

un lièvre levé par Emmanuel Todd : la démocratie a un fondement ethnique, dans V.2.1. critique de l'État-nation : de l'État et de la nation, une urgence stratégique

II.3.1. pensée décoloniale, définition et textes de références complément sur l'importance de Gayatri Spivak

13 novembre

annexe IX.1. l'idéologie... Compléments importants avec Isabelle Garo et concernant la structure of feeling selon Raymond Williams

12 novembre

texte du 3 septembre, à mettre à jour 0.1. 11 thèses sur le communisme féministe et décolonial
la question d'écrire un Manifeste se pose-t-elle et comment ? > un Manifeste ?

la période se prête à une avancée théorique sur les rapports entre démocratie politique, démocratisme radical (critique non du capital, mais du "néo-libéralisme") et populismes de droite et de gauche. En attendant de rédiger le sous-chapitre V.2.4. populismes et activité anti-révolutionnaire des classes, un point ici EUROPE (et au-delà) : paradigme d'un DÉMOCRATISME POPULISTE ? POPULISME RADICAL ? Brexit, classes, immigration et racisme, à propos de la pertinence du concept de populisme

mise à jour de II.3.5. le mouvement décolonial en France : luttes et limites

à propos de NON-CONCLUSION problématiques ouvertes... de zéro à l'infini

10 novembre

quelques notes dans III.3. la logique occidentale capitaliste du colonialisme aux colonialités d'aujourd'hui

modification d'arborescence III. LA DOUBLE CRISE de l'OCCIDENT et du CAPITAL 

quelques points essentiels dans V.4.3. critique et dépassement du 'genre', sexe social assigné

9 novembre

- note dans V.2.3. transclassisme

- dans V.2.2. critique de la démocratie politique et du citoyennisme Il faudra analyser la victoire électorale de Trump, avec une abstention record de 46%, comme un échec du capitalisme à s'appuyer sur la démocratie politique traditionnelle. Voir en France le fait que le FN n'est recalé du pouvoir politique qu'avec un usage antidémocratique de la démocratie électorale, sur la base aussi d'une montée de l'abstention et du vote populiste du prolétariat

cela participe d'un mouvement général vers le populisme politique dans le monde. Voir V.2.4. populismes et activité anti-révolutionnaire des classes, mais aussi d'une transformation de la fonction des États nationaux dans le transnationalisme politique - choix mondiaux par alliances - et économique - transnationalisme des multinationales (=> ouvrir un sous-chapitre sur ce thème)

dans ce cas, voir en quoi ce mouvement participerait d'une expulsion de la politique, au sens du concept de Saskia Sassen. Voir V.0. 'expulsions', 'dynamique prédatrice' et 'limite systémique' (Saskia Sassen) dans la restructuration globale du capital 'animiste' (Achille Mbembe)

III.1. l'Occident comme histoire, concept, et sa crise dans celle du Capital 

8 novembre

Sommaire d'accès / arborescence du livre électronique 

tout ce qui n'est pas rédigé ou en cours renvoie aux sujets du livre-forum 

ajout d'un chapitre important car permettant une autre lecture transversale de ce livre. Je le numérote V.0., en amont de tous les points de vue, y compris V.1. le capital comme économie politique et exploitation du prolétariat

V.0. 'expulsions', 'dynamique prédatrice' et 'limite systémique' dans la restructuration globale du capital
1) recoupements et différences entre la conceptualisation de Sassen et ma théorisation
2) la théorie de la communisation et Théorie Communiste en retard d'une restructuration
3) la « complexité dans l'économie globale » en écho à ma démarche dialectique complexe
4) quelle unité de la logique systémique avec les concepts de Sakia Sassen ? Comment s'en servir dans une critique communiste ?

6 novembre

Sommaire d'accès supprimé et remplacé par Sommaire d'accès / arborescence du livre électronique

ajout de VIII.4. rythmes, improvisation et communisation : Jazz & Black Music, une matrice de la poétique révolutionnaire, temps réel et création relationnelle

la rédaction des chapitres est engagée dans l'ordre du sommaire, et par défaut les liens sont donnés au forum

sont maintenant rédigées ou en cours, ou reliées au forum les parties 0 à III et VI

5 novembre

après discussion avec Corinne Cerise, le titre "CRITIQUE de la TOTALITÉ", ça allait pas...

adopté à l'hunanimité, jusqu'à la prochaine fois

COMMUNISME FÉMINISTE, DÉCOLONIAL, ÉCOLOGISTE
CAPITAL, LUTTES ACTUELLES et CHANGEMENT de CIVILISATION

ajouts et modifications dans

 2.1.5. II. LE MARXISME FÉMINISTE et DÉCOLONIAL (la substance théorique du combat communiste actuel) 

 

quelques explications au changement de titre du livre et du forum

un changement du titre général du livre

COMMUNISME FÉMINISTE et DÉCOLONIAL est remplacé par

CRITIQUE de la TOTALITÉ, CAPITAL, LUTTES ACTUELLES et PERSPECTIVES RÉVOLUTIONNAIRES

à ceci plusieurs raisons :

- la rédaction du livre électronique m'amène à prendre en compte davantage la dimension 'écologiste', c'est-à-dire la destruction du vivant par le capitalisme. C'est lié à la lecture de
Saskia Sassen, Expulsions, qui remonte cette question. Son concept d'expulsion interroge divers champs, économiques et sociaux, politiques et écologiques, avec celui de « limite systémique » : « la dynamique essentielle à cette limite est l'expulsion hors des divers systèmes en jeu - économique, social, écologique. Cette limite est fondamentalement différente de la frontière géographique dans un système interétatique. » (Conclusion, p.281)

- une confirmation de la justesse de mes renversements divers donnant le primat à la réalité sur la théorie

en effet, Saskia Sassen rejoint mon approche anti-théoriciste et anti-conceptualiste (idéaliste) : « Plutôt que de donner du sens aux faits en les élaborant au sein d'une théorisation, je fais le chemin inverse en les rapportant à leurs composants essentiels dans un effort pour les dégager de toute théorisation. » Introduction, p.18

elle ajoute, p. 21 : « Ces faits prélevés sur le terrain nous aident à nous débarrasser de nos vieilles superstructures conceptuelles, comme le communisme opposé au capitalisme. »  A priori, c'est un peu gênant pour nous, mais à bien y regarder, Sassen prend au pied de la lettre le fait que l'URSS se désignait comme "communiste", et encore aujourd'hui la Chine. Dans ses analyses, elle ne fait pas la différence dans ses critères d'analyse de « l'inégalité, la finance, l'activité minière, les appropriations de terre, etc.»

Saskia Sassen n'est certes pas anarchiste, mais fournit dans ce livre une démonstration de l'impossibilité de résoudre la crise du capitalisme sans casser les États-nations. C'est donc la nécessité de considérer l'écologie comme un enjeu révolutionnaire, mais difficile à relier strictement à l'exploitation capitaliste du prolétariat. Cela renvoie davantage à mes considérations sur la rente, la terre, l'extractivisme, et le lien avec les luttes décoloniales

- la dimension décoloniale est importante mais trop liée encore à la critique de l'Occident. Or la montée en puissance de la Chine, voire d'autres États-nations, peut introduire d'autres formes de néo-colonialisme, comme on le vérifie avec la 'Chinafrique'

la restructuration globale du Capital/Occident en cours déboucherait certes sur la perte de suprématie du capitalisme occidental, mais il pourrait être remplacé par un nouveau capital néocolonial, dominé par l'Asie (la Chine, mais aussi l'Inde, l'Asie du Sud-Est, etc.). Pour l'heure, je vois mal la place de l'Orient, en raison de l'importance de la rente pétrolière, qui ne sera pas éternelle

consécutivement change aussi le titre du livre électronique

CRITIQUE COMMUNISTE de la TOTALITÉ / THÉORIE & POÉTIQUE

reste inchangé dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, par les luttes, pour une révolution de civilisation