repentirs peintures-photos

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

        2.6. photo-poésie-critique
repentirs peintures-photos 

ouvert le 2 février

repentir

1) Vif regret éprouvé pour une faute commise, accompagné d'une promesse de réparation
2) Correction apportée par un écrivain, un artiste à son œuvre, à son texte et en particulier par un peintre à son tableau. En peinture, le repentir est une partie du tableau qui a été recouverte par le peintre

pour commencer, et sans regret relativement à la série de transferts sur toiles 'la République dans un miroir' janvier 1993, exposée au Musée de l'Histoire vivante du parc Montreau, à Montreuil, j'envisage quelques repentirs pour une mise à jour d'actualité. Techniquement, le procédé virtuel de calques de photos numériques me dispense de détériorer les originaux

2 février 2015

la République redécouvertesept repentirs de Patlotch alias Chabar (à compléter)

la Liberté guidant Charlie, peinture virtuelle, diffusion libre de droits

repentirs peintures-photos repentirs peintures-photos

Marianne pour tous, peinture virtuelle, diffusion libre de droits

repentirs peintures-photos repentir sur 'la République dans un miroir' janvier 1993

Liberty d'expression, peinture virtuelle, diffusion libre de droits

repentirs peintures-photos repentir sur 'voilé-dévoilé' peintures 1992

le grand pardon républicain, peinture virtuelle, diffusion libre de droits

repentirs peintures-photos repentir sur 'la République dans un miroir' janvier 1993

les repentirs de Patlotch alias Chabar : la République redévoilée (ou si l'on préfère : redécouverte) 18:16

repentir

1) Vif regret éprouvé pour une faute commise, accompagné d'une promesse de réparation
2) Correction apportée par un écrivain, un artiste à son œuvre, à son texte et en particulier par un peintre à son tableau. En peinture, le repentir est une partie du tableau qui a été recouverte par le peintre

sans regret relativement à la série de transferts sur toiles 'la République dans un miroir' janvier 1993, exposée au Musée de l'Histoire vivante du parc Montreau, à Montreuil, j'envisage quelques repentirs pour une mise à jour d'actualité

techniquement, le procédé virtuel de calques de photos numériques me dispense de détériorer les originaux

la décomposition de la République française dont j'avais alors à ma manière fêté le bicentenaire, se poursuit. Il s'agit en fait de relier cette ancienne série avec celle réalisée quelques mois plus tôt, après la première guerre du golfe (1990-91), mêlant photos de revues érotico-pornos, de femmes orientales voilées et de la statue de la liberté à New-York, 'voilé-dévoilé' peintures 1992

le voile de la République, peinture virtuelle, diffusion libre de droits

repentirs peintures-photos repentirs peintures-photos

à mon sens, ce qui est au centre de l'idéologie massive de l'après Charlie, plus que la question nationale (pas de nationalisme dans l'unité nationale), plus que la démocratie (que ne recouvre pas la défense de la "liberté d'expression") c'est le principe républicain qui remonte à la surface et traverse tous les positionnements politiques, du moins dans la spécificité du moment français, qui renvoie à la Révolution française de 1789-1793, et à sa trilogie de valeurs universelles abstraites : Liberté - Égalité - Fraternité que j'ai retourné en Laïcité -Ethnicité -Identité dans le détournement d'image précédent

repentirs peintures-photos aux armes, citoyens ?

voir l'article République de Wikipedia. Songer que la revue en ligne Riposte laïque, fondée en 2007 pour traiter principalement de la laïcité et de l'islam, revendique une antériorité dans les milieux laïques et en particulier le journal en ligne ResPublica, journal de la gauche républicaine, laïque, écologique et sociale. Tout ce petit monde brasse allègrement héritage des Lumières, de la Révolution française, du Conseil National de la Résistance, et discours contemporains islamophobes, anti-communautaristes, féministe radical blanc et plus laïcard que moi tu meurs... touts choses qui ne dérangent pas, au contraire, le Front nationale et ses satellites identitaires blancs-français 

repentirs peintures-photos

bref, au carrefour des extrêmes de gauche à droite, qui ne doit rien à des trahisons ou compromissions rouges-brunes contre nature, mais à la logique de fondations communes qui remontent à la surface politique, de la France de Mélanchon-Laurent/Le Pen à la Grèce de Syrusa/Kammenos, à ce carrefour nous avons la République, comme dirait le philosophe grec, avec le prolesclavage qui vient, sur fond de racisme légitime