le CAPITAL contre le vivant, la REVOLUTION pour la VIE

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

le CAPITAL contre le vivant, la REVOLUTION pour la VIE 

penser le communisme comme révolution... pour en finir avec les fléaux du capitalisme comme totalité détruisant le vivant et l'humain

à diffuser/traduire/débattre/critiquer/user si l'on s'en sert...

LIVRE-FORUM : critique de la totalité capitaliste et perspective révolutionnaire mise à jour 30 juin 2015

pour une compréhension de la dynamique articulée de ce plan, voir objectifs : pourquoi ce livre-forum, ce plan, ces catégories et ressources ? Structure dynamique et méthode dialectique complexe

à l'intérieur des RUBRIQUES, l'ordre des SUJETS suit celui des derniers messages, il n'y a donc pas de logique dans le classement interne aux rubriques

le nombre de rubriques est arrêté, couvrant tous les champs souhaités ici

les questions de Poétique et d'art en relation avec la révolution sont abordées sur mon blog : sommaire. Des sujets nouveaux peuvent être créés en tant que de besoin

pour une compréhension de la dynamique articulée de ce plan, voir objectifs : pourquoi ce plan, ces catégories ? Ressources documentaires


- OBJECTIFS et DÉFINITIONS : communisme et décolonialité : pourquoi ? quelles ruptures théoriques et quelles luttes ?

- définitions de la communisation, plusieurs approches : en-commun et différences :
ruptures théorique, communiste et décolonialiste pour la communisation
- objectifs : pourquoi ce livre-forum, ce plan, ces catégories et ressources ? Structure dynamique et méthode dialectique complexe
- vers une reformulation théorique de la perspective communiste révolutionnaire
- principes pour les discussions  

- ACTUALITÉS : commentaires et critiques : une trentaine de sujets en relation avec les runriques du forum

- LUTTES ACTUELLES et THÉORIES : stratégie politique ? intervention ? organisation ?
subjectivation révolutionnaire : une Manifeste révolutionnaire
?

- stratégies d'interventions pour la communisation... théories et luttes révolutionnaires...
- décoloniser les théories communistes de la révolution : pour une théorie décoloniale de la communisation
- l'importance du "dépassement à produire' / 'Temps critiques' et sa vacuité théorique dans l'idéologie française : la malhonnêteté intellectuelle de Jacques Wajnsztejn

- un retour du programmatisme ? et les néo-trotskistes libertaires, Alain Bihr, Corcuff... : Anarchisme d'État ?
- LE NÉO-FASCISME RÉVOLUTIONNAIRE FRANÇAIS et la nébuleuse anti-système entre extrême droite et ultragauche
- critique de l'autogestion et de l'autonomie
- un Manifeste révolutionnaire ? des "so called marxistes" faisons table rase
- émeutes 2005, 10 ans après, contre les violences policières... L'idéologie française, suite (Riot, Police)
- critique de l'intervention par Théorie Communiste 2010
- "Que faire en période non-révolutionnaire ?" troploin 'Le Tout sur le tout' 2010
- "L’intervention et le courant communisateur" BL SummerMeeting 2008

- CLASSES et CAPITAL : comme 'économie politique', pas de capitalisme sans EXPLOITATION du prolétariat

- Prolétariat : je t'aime, un peu, beaucoup... à la folie... pas du tout ?
- l'exploitation capitaliste, c’est aussi la pauvreté et la richesse qu’elle produit (some in English)
- les robots contre l'emploi ?
- économie politique, quand tu nous tiens : et la crise ?
- de la ou des "classes moyennes", prolétarisation, trans-classisme...
- économies parallèles, mafias, États "corrompus"... encore le capitalisme
- "le précariat définit le salariat" : Seuls 25% de tous les travailleurs du monde ont un emploi stable  
- implication réciproque : Théorie de la régulation, ou de la collaboration des classes ?
- 'structure à dominante', conjoncture... idéologie et théorie... (Althusser, Stuart Hall...)
- ruptures dans "la société capitaliste", crise et réactions antisociales, antisociétales, contre-culture...

- ÉTAT, POLICE, ARMÉE... MÉDIAS = DOMINATIONS des populations :> fascisme ?
Critique de la démocratie et de la politique


combattre l'État, c'est combattre le capital, et réciproquement...

- informations, déformations, "complots" et "révélations" : les médias, les journalistes, et l'idéologie
- implosion du paradigme politique gauche/droite ? décomposition institutionnelle ?
- critique de la démocratie, de la démocratie politique et de la politique
- "État, géopolitique et capitalisme : entamer le débat sur l’impérialisme en France" (some in English)
- guerres, «nos» armées et les autres... Guerre pour l'économie... guerres idéologiques, etc. (some in English)
- un moment "anti-impérialiste" en Afrique ? et l'Amérique Latine  ?
- militarisation de la police et contrôle des populations
- la grande imposture de la lutte antiterroriste, et autres textes
- the Ends of the State / L'État et la stratégie de la révolution. Rountable 2014  
- la théorie de la communisation et la question du fascisme, Cherry Angiona 2012

- FEMMES et CLASSES : pas de révolution sans ABOLIR la DOMINATION MASCULINE => auto-organisation des femmes...

- féminisme et communisation, Constance Chatterley janvier 2015 Critique de la famille, de la "théorie du genre", etc. janvier 2015
- luttes des femmes... auto-organisation ?
- dans le monde, un genre dominé
- féminisme, marxisme, communisme... Révolution ! avec Nicole-Edith Thévenin
- féminisme décolonial, genre et colonialité (some in English)
- Féminisme et marxisme, Genre et Capitalisme, avec Cinzia Arruzza... Limites de théories réductrices ou totalisantes
- Madame domestique : enquête en France
- femmes des quartiers populaires contre les discriminations...
- le site INCENDO, beaucoup de genre, un manque de classe : un coup de la sorcière ?

- CLASSES et IDENTITÉS ('RACES', RELIGIONS, NATIONS, PARTIS...) : comment dépasser les divisions ?

- nationalisme et populisme interlope de gauche à droite extrêmes
- "antisémitisme" vs "philosémitisme", racisme vs antiracisme, et "nous" ? Les points sur les i
- la 'race' dans les rapports de classe, racisme structurel, racisme d'État... débats
- sur « la religion, opium du peuple », athéisme, communismes et religions, idéologie...
- repenser le racisme et l'antiracisme, dépasser la racialisation et abolir le racialisme
- l'auto-organisation des luttes contre la racialisation
- l'anarchisme est-il soluble dans le racisme ? Et la communisation ?
- Organizing and Identity: Intersections, Eviscerations and Individuality
- Prolétariat et Classes, Peuples et Nations
- contre les fragmentations d'un potentiel sujet révolutionnaire, pour la subjectivation révolutionnaire, œuvrer à la transversalité de l'activité des communistes

- INDIVIDUS face au Capital, à l'État, dans l'idéologie = ALIÉNATION => l'individualité vers la communisation

- l'individu au-delà de l'individualisme => "Je est des autres" discussions
- "l'individualisme révolutionnaire", et autres serpents à sornettes
- pour et par les individus 2011-2012 et autres textes depuis 2004 Patlotch
- individuation et/ou subjectivation révolutionnaire : "La Théorie et son échec dans l'intervention socialiste" Yohann Sparfell avril 2015
- "l'individu chez Marx" Noun de Los Cobos 1997-98, "Marx philosophe de l'intersubjectivité", Jad Hatem 2002
- Claude Guillon, un cadavre : l'anarchisme communautariste et l'identité non dépassable ? Yves Coleman : Patlotch raciste...

- l'HUMAIN' et la 'NATURE' : ÉCOLOGIE COMMUNISTE ? destruction de la vie ou communauté du vivant ?

- "La nature n’existe pas" Paul Guillibert
- l'humain, un rapport intrinsèque à la nature à créer
- agriculture, paysans et capitalisme
- divers désastres écologiques du colonialisme et du capitalisme  
- l'écologie révolutionnaire, ça n'existe pas ? Jean Zin...
- 'L'empire extractiviste. Vols, dette illégitime, malnutrition... accaparement de terres, luttes...
- l’écosocialisme entre théories révolutionnaires et alternative capitalisme verte
- Marx écologiste ?... le marxisme actuel a abandonné le "productivisme"...  

- DÉCOLONIALITÉ pour des COMMUNISMES TRANSFRONTIÈRES UNIVERS-DIVERSELS (some in English)

- décolonialité (et communisation) : introduction, définitions, textes
- décolonialité, vue des 'marxismes' et 'anarchismes' dogmatiques... et la 'communisation' ?
- contre l'antiracisme universaliste prolétarien, avec le PIR, parti des Indigènes, en ses limites
- l'auto-organisation des luttes décoloniales, féministes et contre la racialisation
- un projet communiste universel diversel, transfrontière et transmoderne

- RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTIONajout du 25 au 28 juin 2015

- l'artiste ? un cadavre ! un renversement poétique et révolutionnaire, avec Guy Debord... et Patlotch  
- les poèmes comme œuvres-sujets performatrices (Meschonnic) / poétique de la relation (Édouard Glissant)
- de l'œuvre-sujet performatrice en art : collages, peintures, photographies...
- Jazz et Communisme : l'histoire du jazz matrice de la poétique révolutionnaire
   la révolution comme 'œuvre-sujet' collectivement improvisée dans une 'poétique de la 'relation' inter-individuelle
- improvisation collective et luttes pour la communisation : du Jazz comme matrice de la critique de l'idéologie occidentale
- les poèmes comme œuvres-sujets performatrices (Meschonnic) / poétique de la relation (Édouard Glissant)


- ANNEXES : TEXTES, DÉBATS, LIVRES, littérature indiscutable...

- communisation 2015 : texte de rupture/ouverture théorique, communiste et décoloniale - Patlotch
- bonnes pages et mauvais esprits : littérature indiscutable
- Les habits neufs de la communisation ? Pourquoi pas un livre ?
- sur le 'théoricisme' : on ne peut réaliser la théorie sans la supprimer  
- le point d'implosion de la théorie de la communisation : la production historique et dialectique du dépassement des identités par les luttes (émeutes...)
- Communisation et 'Critique de la Valeur' : entre 'vases vides' et 'outres gonflées' par le vent  
- pour ou contre la communisation ? un débat de 2012 et suites... à propos de Woland tombé de Sic en Syrisa
- transmodernité, pensée-frontalière et colonialité globale : altérités épistémiques et capitalisme global
- "sclérose du courant communisateur" ? accords et désaccords avec Karl Nesic 2012
- anarchiste ou communiste ? A-t-on vraiment besoin d'un nom ? Patlotch
- « le citoyen, l’Autre et l’Etat » R.S. 16 janvier 2015 : un texte important à débattre !
- La construction étatique d’une hiérarchisation « des racismes » et autres textes de Saïd Bouamama
- du 'maximalisme ultragauche', un dogme du 'Prolétariat universel', entre pertinence et aberrations
- une critique de la communisation par Vosstanie septembre 2011
- Patlotch : un cadavre ! mise à mort de l'artiste par lui même (sur Guy Debord et la révolution poétique)
- des livrées et des livres : ya pas photo ? mon œil !


- LIENS communisation et autres ressources

- liens 'communisation'
- liens 'féminisme' dans une perspective révolutionnaire
- liens décolonialité, critique post-coloniale et subalterne... et marxisme
- liens 'écologie radicale'
- liens 'ressources' et sources d'infos diverses

- PROBLÈMES du forum, propositions, réclamations, insultes...

- 'droits' des invités
- - la vie du forum : qui visite le forum ? comment est-il reçu ? mises à jour, etc.
- présentation, lisibilité, couleurs...
- Problèmes ? Suggestions ? Hurlements en faveur de Patlotch ? Insultes ?


Communisation 2015 : théorie-lutte et activités communistes, féministes, anarchistes, écologistes... 

un manifeste révolutionnaire (réflexions pour -)

plan d'accès aux rubriques / table des matières complète

contact : on peut me joindre à Patlotch AT free POINT fr sans espace pour des critiques ou commentaires...

le CAPITAL contre le vivant, la REVOLUTION pour la VIEle CAPITAL contre le vivant, la REVOLUTION pour la VIE Picasso Guerre et Paix, 1952 Vallauris

2 février 2014  4 fév 15:01

la spirale constructiviste s'est élargie au fil des jours comme critique de la totalité et perspective révolutionnaire globale

d'Hegel à Camatte, et de Patlotch en Potlatch, nous avons engagé tous les renversements théoriques : la théorie révolutionnaire, remettant Camatte sur ses pieds contre le capital, et dépassant les marxismes, le situationnisme et l'écologisme, Théorie Communiste et Temps Critiques* réunis, s'émancipe de tous les -ismes militantaires et de leur étroitesse d'isthmes identitaires

nous ne sommes pas "anti..." nous sommes "contre..." car "pour..." et réciproquement

nous sommes contre le capital car il détruit la vie, nos vies

- contre l'exploitation par le travail qui définit le capitalisme, mode de production, de reproduction et de destructions, pour lequel les êtres humains sont "ressources humaines" : prolétaires, "femmes", "personnes de couleurs"...

- contre l'argent et les échanges de biens comme valeurs

- contre le modelage jusqu'à anéantir, en l'être humain réduit à  sa finalité capitaliste, son physique, son psychisme, son individualité, son intimité

- contre l'Etat, sa police et son armée, vecteurs et ultimes défenses du capital

- contre l'utilisation jusqu'à l'épuisement de la matière vivante, accaparée comme "ressources naturelles" par le capitalisme durable, jusqu'à miner l'environnement, la nature, la vie sur terre et au-delà

à ces titres divers, sous ces identités diverses, nous sommes contre le capital. La nature même, la vie terrestre et l'atmosphère, les espèces animales, végétales et minérales, toutes sont contre le capital qui finirait par les détruire, et nous et lui avec son "développement durable"

ainsi nous ne réduisons pas le capitalisme à sa seule contradiction avec le prolétariat, à laquelle tout se ramènerait à condition de trouver la bonne abstraction, la bonne articulation dialectique, structurelle et conceptuelle. Nous ne sommes pas séparément des radicaux du communisme, de l'anarchisme, du féminisme, de l'antiracisme ou de l'écologisme : nous sommes tout cela ensemble

nous ne disons pas que la solution viendra hors de ce que nous sommes pour le capital, contre lui du dehors

nous ne disons pas que la révolution devrait se faire à titre prolétarien plutôt qu'humain, féminin, colored people, anarchiste ou écologiste. Les opposer n'a plus de sens depuis que le prolétariat a perdu sa subjectivité de classe ouvrière, cette identité unique qui prétendait le définir entièrement sous tunique marxiste

nous nous opposons à ces réductionnismes, nous ne sommes pas "humanistes" mais ne sommes qu'humains

nous sommes pour la vie, et donc contre le capital comme tout

l'enjeu de la période ouverte n'est pas l'unité ouvrière d'une classe à reconstituer le temps de faire la révolution, en absorbant les "couches moyennes" dans les couches-culottes conceptuelles d'un prolétariat grabataire... schéma pour satisfaire l'esprit théoricien, sa nostalgie prolétarienne, ni faux ni vrai mais impuissant, tout dans la tête rien dans les mains

c'est à tous ces titres ensemble, dépassant les identités opposables, que se fera et réussira, ou non, la destruction du capital comme révolution de toutes les abolitions, comme ré-invention de l'humanité et de la vie sur terre et au-delà

le CAPITAL contre le vivant, la REVOLUTION pour la VIE

Henri Matisse, la Danse, 1909

« Si on ne danse pas à votre révolution, je ne viens pas. » Emma Goldman

14 février 2014

le mode de re-production qui vient / de l'individu du capital aux individus immédiatement humains

le capital et sa démocratie tendent à réaliser l'essence de leurs origines et la raison de leur mariage pour un nouveau degré dans l'exploitation du genre humain par les sur-hommEs. L'exemplarité de la démocratie grecque présuppose un antagonisme en deux classes : celle des citoyen-ne-ss libres et celle de leurs esclavEs

de chacun son privé, à chacun selon son commun = capitalisme  <-> communisme = l'en-commun des communs, le combat en commun-e

de l'individu du capital aux individus immédiatement humains

pour que se produise le dépassement de l'individu re-produit par le capitalisme, il est nécessaire que chacun-e trouve son identité dans autre chose que la singularité de son être ou la particularité qui le rapproche d'autres. Cette chose n'est pas le prolétariat, ni le genre humain même. C'est le vivant, la vie commune sur terre, et au-delà. C'est cette extériorité comme 'communs' qui permet de quitter les identités dont s'alimentent l'exploitation et les dominations d'humains par d'autres humains, et celle de leur environnement tous ensemble

le prolétariat comme l'humanité sont trop petits pour produire à leurs seules fins une révolution communiste, voilà la clef des dépassements identitaires et la boussole de la subjectivation révolutionnaire : la clef du communisme est la mise en-commun

 

TAMBOURS sur TEMPÊTES

 le CAPITAL contre le vivant, la REVOLUTION pour la VIE

Aux petits soldats de l'administration du désastre et de la soumission durable, de l'écologisme d'Etat et du capitalisme vert 

12 attendus

Au temps pour tous importe 
         peu le vent amer 
                à contretemps 

Qu'une saine colère 
         mette à la porte 
                l'ombre d'une chimère 

Quand passe sur hier 
         la serpillière de l'hiver 
                un propre vers printemps 

Que sombre dans l'oubli 
         le moment des poisons 
                pipi sur la moquette

Que s'efface la trace 
         de crasse et pollution 
                durable de l'esprit 

Et leur autorité de la dissolution 
         mentale 
               à l'environ dément 

Que brûle en sa poubelle 
         le déchet étatique 
                de l'égocitoyen 

Qu'on lui décerne en prix 
         de sa bioconnerie 
                l'écolabel démocratique

Que sa gestion du même 
         crève d'indigestion 
                managériale 

Que gronde la raison 
         quand tonne le critère 
                de notre exploitation 

Qu'un sens impur génial 
         de la rébellion générale 
                abreuve nos sillons 

D'une musique nouvelle 
         faites par tous non contre uns  
                avec tambours et tempêtes

19 février 2010    THE DAYS BEFORE

*

le CAPITAL contre le vivant, la REVOLUTION pour la VIE