et la critique ?

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

et la critique ? 

14 décembre 2013

Olivier Roueff annonce un nouveau barreau à ses échelles du plaisir (du Jazz s'entend)

9. Le sexe du jazz selon ses théoriciens

En cours… ;)

Il n'était pas une femme, mais un poète, dramaturge, essayiste et activiste. L'homme 'noir' qui a parlé du blues et du jazz dans l'Amérique 'blanche', et bouleversé l'écriture sur le jazz et sa critique à peine moins 'blanche', avec son livre de 1964 publié en français en 1967 (Blues People). LeRoi Jones aka Amiri Baraka est mort ce jeudi 9 janvier 2014 à 79 ans. Voir RIP Brother Amiri BARAKA LeRoi JONES

 

 

le Lun 2 Septembre

0 sur 1243 !
Dans la 6ème édition en 1973 de son livre Jazz, André Francis, "« la voix du jazz » française " selon le site de France-Inter, propose une discographie de 1243* références classées par noms de musiciens, autrement dit pour ces disques, 78T ou 33T d'origine, ~~ de leaders. * Pas besoin de compter, elles sont numérotées Very Happy



Hormis les chanteuses, il n'y figure aucune femme.

Même musiciennes reconnues, elles étaient rarement leader, et donc le disque ne sortait pas sous leur nom...

C'est pourquoi n'y figurent pas les arrangeuses Mary-Lou Williams ou Melba Liston. Je m'explique moins l'absence de la première qui avait produit des disques comme pianiste sous son nom bien avant 1973, ou de la seconde comme tromboniste... Encore moins celle de Marian McPartland, sans parler de Rhoda Scott présente en France dans des concerts produits par... André Francis (ORTF). Certes il évacuait aussi le "Free-Jazz", pauvre Carla Bley... ou plus simplement ceux (celles ?) qui ne lui plaisaient pas... Cette discographie ne manque pourtant pas de "petits maîtres" sur leur instrument. Petits certes, mais maîtres encore....

Le livre d'André Francis n'est pas une exception, et lui seul n'est pas en cause. Plus important est ce qu'il en ressort, l'effet mécanique d'effacement des femmes musiciennes, effet redoublé commercialement. Mon 3ème (effet pervers), la critique de disque en rajoute une couche, elle met en avant le nom sur la pochette. Mon 4ème l'historien enregistre scrupuleusement. Mon 5ème, l'amateur suit, client, il n'a pas le choix. Mon tout, la boucle est bouclée.
Citoyenne Jazz ? 3 sur 252 !
Dans le meilleur magazine français de jazz en ligne, CitizenJazz, on trouve, sur 252 entretiens, 7 femmes dont 4 chanteuses. 3/252, 1 gros %...
Quant à notre revue préférée...
et la critique ?