1 2 3 Solal !

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

    5. JAZZ
        5.4. Jazz musicien-ne-s A... Z
            5.4.90. SOLAL Martial, trésor national de jazz
1 2 3 Solal ! 

le Sam 16 Nov 2013

Nous avons vus les trios des années 50 et 60. Trio avec piano s'entend généralement avec un contrebassiste et un batteur.

« Pour le pianiste, jouer avec l'appoint d'une section rythmique est facile. C'est peut-être la façon la plus confortable d'essayer de nouvelles idées sans se soucier d'avoir à raconter toute l'histoire tout seul. Être libéré des contraintes rythmiques libère du même coup l'imagination. Autre chose que j'aime beaucoup en trio, c'est d'avoir à exposer les thèmes...» p.130

En 1966, Solal enregistre avec le guitariste Attila Zoller et le saxophoniste Hans Koller. La rencontre, produite par Joachim Berendt, l'André Francis allemand, semble justifiée par le jeu d'assonances sur les trois noms.



De nombreuses formules de trio ont été expérimentée depuis Benny Goodman (cl, p, dms, sans contrebasse), Red Norvo (vib, g, b, sans batterie). Jimmy Giuffre s'en ai fait un spécialiste avec Jim Hall (cl/ts avec g et b ou tb et g), puis avec Paul Bley et Gary Peacock (cl, p, b, sans batterie). Il y reviendra en 1974 avec Paul Bley et Bill Connors, dans cette même configuration que Solal / Zoller / Koller. Notons, comme le confirme les courts extraits ci-dessous, que l'absence de contrebasse libère le piano dans le grave, et Solal ne manque pas d'investir ce registre.

Martial Solal p, Attila Zoller g, Kans Koller ts
Le disque se répartit en solos, duos et trios.
Sample > http://www.deezer.com/album/107149
Mr. Heine's Blues, The End Of A Love Affair, Stella By Starlight, After Glow, My Old Flame, Away From The Crowd, All The Things You Are, Stompin' At The Savoy, H.G. Meets M.A.H.
All The Things You Are > http://www.youtube.com/watch?v=ZoUsBcLSuo4 duo sans Solal

Le début des années 70 est assez creux sur le plan discographique, après le succès discret de 'Sans tambour ni trompette'. 1974 est une année de « redémarrage », on l'a vu, avec Lee Konitz. Mais, années Jazz-Rock obligent, le piano se fait aussi électrique sous les doigts de Martial pour Locomotion, « un ensemble de petites pièces destinées, lors de l’enregistrement, à illustrer des retransmissions de séquences sportives à la télévision ». Henri Texier est à la basse électrique, Bernanrd Lubat à la batterie. Cela dit, comme en témoigne les extraits, la concession à la mode n'empêche ni l'inventivité, ni le groove, et moins encore l'humour, toujours au rendez-vous.

1974

Martial Solal, elp&p, Henri Texier elb, Bernard Lubat dms
Locomotion > http://www.youtube.com/watch?v=fzFiDTazaHs
Un train vaut mieux que deux tu l'auras > http://www.youtube.com/watch?v=cYAW9ik2d1k

img src="http://pixhost.me/avaxhome/7f/b3/000fb37f_medium.jpeg" alt="" />
1978 LP 2001 CD

Sample > http://www.allmusic.com/album/suite-for-trio-mw0000877559
Martial Solal p, Niels-Henning Ørsted Pedersen b, Daniel Humair dms
Coming Yesterday, No Delay, Suite for Trio, 'S Wonderful, Cherokee, Here's That Rainy Day

Une photo de 'Ma vie sur un tabouret' montre Solal avec Gary Peacock et Max Roach en 1991, au théâtre des Champs-Élysées.


1995

Martial Solal p, Marc Johnson b, Peter Erskine dms
Round About Twelve, Isocèle, Soliloc, Anathème, A Night In Venezia, Monostome, Viennoiserie, Cygne d'étang, French Lick
Cygne d'étang > http://www.youtube.com/watch?v=y8pS8mdVGTQ
Round About Twelve > http://www.youtube.com/watch?v=-X0C-9XqHrY Un détournement harmonique et mélodique de Round' Midnight...
Isocèle > http://www.youtube.com/watch?v=LawzAzQMRe8
Anathème > http://www.youtube.com/watch?v=DmpA9Us3P2Q


1997

Martial Solal p, Gary Peacock b, Paul Motian dms
Sample > http://www.allmusic.com/album/just-friends-mw0000039010
Just Friends, Coming Yesterday, Willow Weep For Me, You Stepped Out Of A Dream, Hommage A Frederic Chopin, Sapristi, Summertime, Sacrebleu, I'm Getting Sentimental Over You


1998

Martial Solal p, Marc Johnson b, Paul Motian dms
Night And Day, Gang of Five, Softly, As in a Morning Sunrise, 'Round About Midnight, It's Almost Like Being In Love, Balade du 10 Mars, The Lady Is A Tramp, My Old Flame, The Newest Old Waltz



DNJ : Quel est votre format préféré ?
Martial Solal : Le trio, c'est le plus facile. Surtout avec les Moutin... Le duo est contraignant. Le solo, comme sur [i]Solitude, est très physique. Le soliste se retrouve exactement dans la solitude du coureur de fond[/i].
http://www.lesdnj.com/article-19688141.html


2008

Sample > http://www.allmusic.com/album/longitude-mw0000786341
Martial Solal p, François Moutin b, Louis Moutin dms
The Last Time I Saw Paris / Body & Soul / Begin the Beguine



Quelques programmations de concerts, jusqu'au mois dernier (Solal a cette année 86 ans)
- 27 octobre 2012 Martial Solal p, Darryl Hall b, Aldo Romano dms
- 21 octobre 2013 à Blagnac Martial Solal Trio, François Moutin, Louis Moutin

groovy


L'histoire du trio de piano étant aussi celle des rythmiques (voir le fil Le trio piano contrebasse batterie dans le jazz 'moderne'), il est remarquable que Solal ait joué avec la plupart des batteurs qui ont fait le jazz moderne et au-delà, les compagnons de Parker, Monk, Miles, Rollins, Bill Evans, Keith Jarrett... que furent (pincez-vous !) : Kenny Clarke, Roy Haynes, Max Roach, Paul Motian, Jack Dejohnette, Peter Erskine... et nos Français Daniel Humair, Charles Bellonzi, Bernard Lubat, Aldo Romano, Georges Paczynski, Louis Moutin...

Quant aux contrebassistes, le gratin de l'instrument en France, Pierre Michelot, Guy Pedersen, Michel Gaudry, Gilbert Rovère, Jean-François Jenny-Clarke, François Moutin... NHOP... sans oublier les Américains Teddy Kotick, Gary Peacock, Dave Holland, Marc Johnson...