HIPP Jutta, piano

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

    5. JAZZ
        5.4. Jazz musicien-ne-s A... Z
HIPP Jutta, piano 

http://jazzitude.forumactif.com/t4338-jutta-hipp-pianiste-cool

Jutta Hipp, pianiste cool ?

Message par Patlotch le Ven 30 Aoû 2013

[Importé de http://jazzitude.forumactif.com/t4316p90-la-femme-est-l-avenir-du-jazz#42876 29 juin 2013]

Jutta* Hipp voit le jour quand ces dames Lil Armstrong et Lovie Austin enregistrent leurs premiers succès, à l'Ouest. Elle naît à Leipzig et connaît les tourments de l'Allemagne pendant la guerre et, après les bombardements américains, comme réfugiée fuyant la misère et l'occupation soviétique, avec l'enfant d'un G.I. noir, qu'elle prénomme Lionel (pour Hampton)... Période dont elle restera traumatisée (détails de sa vie dans The Inside Story par Marc Myers Jazzwax > http://www.jazzwax.com/2013/05/jutta-hipp-the-inside-story.html). Elle sera la première femme (et le premier Européen) à enregistrer pour Blue Note. *se prononce iouta.



Elle enregistre sporadiquement en Allemagne au début des années cinquante puis à partir de 1955 à New-York. Après une enfance marquée par l'écoute de Basie, Teddy Wilson et Fats Waller, elle découvre Bud Powell, puis Lenny Tristano. Sa culture pianistique est désormais celle du "jazz moderne", dont elle rencontre les protagonistes, notamment sa principale influence, Horace Silver, qui marquera son style entre bop et cool avant qu'elle n'affirme sa personnalité trempée dans le blues (cf avec Sims). Ses "problèmes psychologiques" l'éloigneront le plus souvent des scènes de jazz, malgré les tentatives de Leonard Feather, et son succès en 1956 au Newport Jazz Festival. De plus, elle ne voulait pas enregistrer de la musique qu'elle n'aimait pas. Son album avec Zoot Sims sera le dernier.

Discographie (partielle) > http://coverjazz.canalblog.com/archives/2008/08/23/10326417.html

Take me in your arms > http://www.youtube.com/watch?v=c_A_2rS-oU8
Don't Worry 'Bout Me > http://www.youtube.com/watch?v=KWYZvSgFdlo





Avec le saxophoniste Hans Koller (il enregistre la même année avec Joe Zawinul).

1954 Frankfurt Jazz Festival
> http://www.youtube.com/watch?v=D3wZlAL8-SI
> http://www.youtube.com/watch?v=w3UfmBmuyWE





1954 Joki Freund (ts), Jutta Hipp (p), Hans Kresse (b), Karl Sanner (ds) Laura > http://www.youtube.com/watch?v=H2ekrExBKJw
Diagram > http://www.youtube.com/watch?v=3F2SwO_scp0 Morceau en trio


Jutta Hipp avec les saxophonistes
Emil Mangelsdorff et Joki Freund



1955 avec Peter Ind b, et Ed Tighpen dms Dear Old Stockholm > http://www.youtube.com/watch?v=vVXhL1gkQvY



Billie's Bounce > http://www.youtube.com/watch?v=lmMUqSunsjw
After Hours (blues) > http://www.youtube.com/watch?v=0PXf1MyjX9A


Réédition Japon 2007 2 CD



Avec le guitariste Attila Zoller. Ces faces figurent dans le CD Lost Tapes (The German Recordings, 1952-1955)


Sample > http://www.qobuz.com/album/jutta-hipp-lost-tapes-the-german-recordings-1952-1955-jutta-hipp/0807280172393



1955, en quintet avec des Allemands cools, Emil Mangelsdorff, Alto Sax, Albert Mangelsdorff Trombone, Hans Kresse Bass, Karl Sanner Drums.
Simone / Cool Dogs / Yogi > http://www.youtube.com/watch?v=BL8NBhb4H1Q



1956 avec Zoot Sims ts, Jerry Lloyd (tp), Ahmed Abdul-Malik(Bass), Ed Thigpen (Drums)
Just Blues > http://www.youtube.com/watch?v=jCZC0YL2yGc





Violets For Your Furs > http://www.youtube.com/watch?v=PuM75h_vRC0
These Foolish Things > http://www.youtube.com/watch?v=jDmI-Sty89Q



Autres vidéos > http://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&psj=1&q=jutta+hipp&tbm=vid



Une compilation en CD (apparemment les trios de 54-55)


Sample > http://www.7digital.com/artist/jutta-hipp/release/20-famous-jutta-hipps-original-songs-original-recordings-digitally-remastered
Une vingtaine de morceaux sont ici > http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/jutta+hipp/1

The Moon Was Yellow > http://www.youtube.com/watch?v=Y4XixBi6KTU
I'll Remember April > http://www.youtube.com/watch?v=fP7brebdAI8
Lady Bird > http://www.youtube.com/watch?v=1KW1Gj5cKqY
The Squirrel > http://www.youtube.com/watch?v=qOX7ELLY8WE
Star Eyes > http://www.youtube.com/watch?v=YkysN_rdZFo

Voilà, voilà, dans l'air du temps des 50', en droite ligne de Bud Powell dont elle semble porter le drame en tempo lent, plus aérienne voire sautillante à la manière des pianistes de la côte Ouest...



Hipp Hipp Hipp... Embarassed





Dès la fin des années 50, Jutta Hipp était revenue à la peinture, son premier intérêt, puis à la photographie d'art. Elle meurt à New-York en 2003, sans piano dans son appartement, et dans un tel oubli que Blue Note ne savait pas où la trouver pour lui payer ses royalties. Ruinée, son corps est offert à la science... Son nom ne figure pas dans l'encyclopédie du jazz de Richard Cook, une référence.



On trouve une émission de radio en Allemand avec des fragments d'Interview (en allemand et en anglais) et des extraits musicaux. Recommandé > http://ehsankhoshbakht.blogspot.fr/2012/01/interview-with-jutta-hipp.html

Un livre est sorti en 2012 : Jutta Hipp. Ihr Leben & Wirken. Malerin – Pianistin – Poetin. Eine Dokumentation von Gerhard Evertz > http://www.jazzinstitut.de/books/books_2012.htm#2012evertz