Shakuhachi et jazz

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

    5. JAZZ
        5.3. Histoires des jazz
            5.3.8. Japan is Jazz . Japanese Jazz
Shakuhachi et jazz 

Message par Patlotch le Mer 19 Juin 2013

"Le shakuhachi est une flûte japonaise droite à embouchure libre en bambou. Évoquant la nature, elle est utilisée en musique traditionnelle..." (Wikipédia)

Le virtuose YAMAMOTO Hozan en joue de façon traditionnelle, mais aussi en d'autres contextes dont le jazz.


Je l'ai découvert par un disque en quartet enregistré en 1970 avec Masabumi Kikuchi piano, Gary Peacock bass, et Hiroshi Murakami drums.
















Dans un contexte jazz moins original, Yamamoto Hozan sur Take Five, en live avec un Big Band, en 2004 à Tôkyô. Quel son ! Il me semble qu'une difficulté, avec si peu de trous, est de jouer sur une échelle de notes tempérées à l'occidentale...






Dans une approche traditionnelle, où le travail du souffle et d'embouchure est fascinant. Il y a un peu de friture, mais c'est normal, le Japon est un pays de poissons...





monkey

Message par Pass'Partout

 

sunny Ce morceaux est superbe.Je serais incapable d'en faire une thèse dessus, mais
Merci Mr Patlotch


Je sais que Tonny Scott en a fait un disc avec ce bel instrument mais n'a pas mélangé les influences.
Message par Patlotch
 
Ah la vache ! Comment tu fais pour placer des qui sont pas dans la gamme proposée ?

Sans faire une thèse, j'avais été scotché par le caractère jazz du quartet, un rien coltranien modal comme ambiance, et la manière dont le shakuhachi s'intègre naturellement dans ce contexte sans renier son origine.

Oui Tony Scott est très méditant dans le genre. Ici sa clarinette est mariée à un koto, sorte de harpe japonaise





Il existe aussi un disque de Jimmy Giuffre, où il joue de la clarinette, des flûtes ténor et basse, du saxophone, en compagnie du contrebassiste japonais Tokunaga Kiyoshi et du percussionniste Randy Kaye. Ce qui m'a frappé est l'aptitude de Giuffre à créer une atmosphère zen qui ne soit pas gadget, sur tous ces instruments. La démarche semble inverse, comme s'il adaptait le souffle japonais du shakuhachi au son des flûtes occidentales. Quelqu'un a dit ici que le "jazz ethnique" était récent... Ben ça dépend.



Message par Pass'Partout
Patlotch a écrit:Ah la vache ! Comment tu fais pour placer des qui sont pas dans la gamme proposée ?
 
Oui, c'est mon côté free...


Quelqu'un a dit ici que le "jazz ethnique" était récent... Ben ça dépend.

Oui, c'est encore moi...Ne déformons pas mon propos svp : j'ai dis que "le jazz etnique" , en tant que provenance des autres continents ou que les autres pays s'y sont mis, était récent.
Mais il y a eu en effet des occidentaux qui sont aller là-bas déjà....




Message par Patlotch
M..... ! Je me souvenais pas que c'était toi. Il n'y avait rien d'ironique.

Sinon, les Japonais, qui sont un peu occidentaux*, ont été occupés par l'armée américaine et acculturés au jazz américain. Même s'ils ont de grands musicien-ne-s 'de jazz', leur apport spécifique est par conséquent discutable. Mais avec Yamamoto Hôzan, le doute n'est pas permis.

* Un bouquin d'un sociologue japonais vivant en France, Kozaka Toshiaki, s'intitule Les Japonais sont-ils des Occidentaux ? Sociologie d'une acculturation volontaire.
Message par zetlejazz
Excellent :bounce:Je suis en train d'écouter le premier morceau et autant dire que j'aime beaucoup !
Merci Patlotch cat
J'ai comme l'impression que Dave Liebman joue d'un biniou identique Very Happy

Sinon, à partir de l'encart qui te permet d'uploader une image, ben tu mets ce que tu veux, y compris une image animée (pour répondre à ta question).



Sinon, c'est quoi STP les références exactes du premier disque ? Je suppose que le premier morceau y figure !
 

Message par Patlotch

zetlejazz a écrit: STP les références exactes du premier disque ?

Tu vas trouver ICI les différentes éditions de SILVER WORLD (1970) en LP et CD. J'ai acheté le CD au Japon, mais avant la réédition 2006. Le LP est en occasion à Jazz Corner.

Il existe aussi un disque de Yamamoto en duo avec Gary Peacock : MUGENKAÏ (ça veut dire en gros Monde de rêve, un peu comme une suite à Silver World, Dream World). ICI Apparemment plus difficile à trouver.

 

Message par zetlejazz le Mer 19 Juin 2013 - 20:46

Merci Patlotch
Message par Patlotch
Je te croyais plus âgé, mais déjà quel swing !


_________________
Message par Patlotch
 
Recherchant un grand maître du shakuhachi qui s'exprime aussi dans l'idiome jazz, je suis tombé sur quelques autres, que je vous épargne, dans la mesure où ils sont trop portés à faire "jazz", nous paraissent jouer "faux", et perdent le "soufflé" qui est la spécificité de cette flûte (dont je n'ai pu sortir que mon pauvre souffle, et pas la moindre note). Ce n'est jamais le cas de Hozan Yamamoto, entre autres, et du maître dont j'ai oublié le nom.



Un "solution" est le solo intégral, qui ne risque pas de frotter avec notre échelle tempérée

Exemple, ce "Flûte Ninja" (sic), explorant le Shakuhachi sur So What, de Miles Davis > http://www.youtube.com/watch?v=uDKMLpPqqg8


Ces flûtes ont 9000 ans, et ne sont pas les plus vieilles...


 

Message par Patlotch

Non, la photo ci-dessus, le panier sur la tête, n'est pas un gag, mais un symbole de "détachement du monde"...



C'est ce que nous explique un site très informé (en français) :

« Les voyages à travers le Japon étaient limités par le shogunat à cette époque, mais la secte Fuke arriva à négocier une dispense de la part du shogun, puisque leur pratique spirituelle nécessitaient qu’il bougent de place en place pour jouer du shakuhachi et demander l’aumône (une chanson célèbre reflète cette tradition de mendicité, « Hi fu mi, hachi gaeshi », « un deux trois, passe le bol à aumône »). Ils persuadèrent le shogun de leur donner « le droit exclusif » de jouer de cet instrument. En retour, certains furent réquisitionnés pour espionner pour le shogunat, et le shogun envoya aussi plusieurs de ses propres espions personnels déguisés comme des moine Fuké. Ce qui était d’autant plus simple compte tenu du papier d’osier que les moine Fuke portaient sur la tête en symbole de détachement du monde.» Source > http://www.shinryu.fr/544-shakuhachi.html



Je retiens cette idée, pour le jour où je ressortirai, avec ma guitare, dans le genre « Des sous, ou je joue ! »
Message par Patlotch
Je pense avoir retrouvé... Minoru Muraoka



Bamboo Rock > http://www.youtube.com/watch?v=6w4movtQqGI



Le disque de 1970 dont est extrait ce "rock" contient aussi une version de Take Five (Desmond)

S'agit-il de ce mix ? Plutôt réussi, avec les tambours japonais sur l'ostinato de batterie de Joe Morello, et le Koto à la place du piano... Take Five > http://www.youtube.com/watch?v=Yl1lV1D5am0

Pour moi cela n'atteint pas l'authentique fusion coltranienne de Yamamoto sur le disque qui ouvre le fil, avec Gary Peacock...

Un extrait plus convainquant

Blues de Memphis > http://www.youtube.com/watch?v=h1YCF8J0lIM

Message par Patlotch
 
D'autres, où Muraoka Senseï transcende des mélodies populaires. Merci aux Beatles.