HERBERMAN Steve, 7 Guitar, contrepoint...

 

Recherche

Table des matières

Index  

Ancien site LIVREDEL  Sommaire

    5. JAZZ
        5.4. Jazz musicien-ne-s A... Z
HERBERMAN Steve, 7 Guitar, contrepoint... 

par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 0:17

Steve HERBERMAN


Ce Monsieur appartenant à la nouvelle génération dispose d'un site. On en saura plus que moi en le visitant ICI (les leçons sont payantes, mais on en trouve de larges extraits gratuits > vidéos qui lui sont consacrées

Ah si Charlie Christian avait connu Youtube Evil or Very MadEvil or Very MadEvil or Very MadEvil or Very MadEvil or Very MadEvil or Very MadEvil or Very Mad
 
HERBERMAN Steve, 7 Guitar, contrepoint...de plaisantrie, cet Herberman joue de la guitare



Qui prétendrait jouer du jazz, mais pas le blues ?




Je disions que ce Steve avait travaillé son Van Eps




et qu'il osait sur la guitare 7 cordes une chanson française





En passant, comprendre ce que sont les Double stop, soit jouer les deux notes d'un intervalle simultanément. L'exemple le plus simple et le plus facile, sur la guitare, c'est... les octaves de Wes Montgomery ou encore les plans de rock à la Chuck Berry.



À un stade plus avancé, un travail sur triades à la Van Eps, en approche contrapuntique



Il est clair qu'avec les vidéos Herberman, on gagne beaucoup de temps par rapport aux trois tomes de Van Eps.


L'histoire technique des instrument va ainsi, dans un processus de synthèse des apports précédents.



Suivant un désormais classique de la famille, Lenny Breau Style Comping while Soloing






Une question qu'on peut se poser, c'est quelle musique avec toutes ces connaissances accumulées, en théorie comme en pratique ? Et quelle pratique, tant le résultat musical n'accède pas toujours à la hauteur des exigences techniques, gouffre sans fond dans lequel on peut se noyer. Herberman n'est peut-être pas un guitariste essentiel à l'histoire de la guitare de jazz, mais c'est un grand transmetteur de savoir-faire, un peu comme était mon professeur Pierre Cullaz.


Pour moi, relativement à la guitare de jazz, Herberman est un peu aujourd'hui ce qu'était Ted Greene dans les années 80. Des bouquins aux vidéos, c'est la même passion, le même sérieux, la même générosité au service des guitaristes de jazz et au-delà.


Pour finir sans conclure, un peu de jazz, de swing de musique tout court (si la technique vous impressionne, fermez les yeux : Hear the Rap CD)



PS : si jouer avec un musicien plus connu peut être une référence, le contrebassiste Tyrone Brown, qui accompagne Herberman dans ces duos, est un ancien compagnon de Max Roach, Grover Washington, Pat Martino, Dave Burrell, Rachelle Ferrell...
 
I don't want that